comite-cantonal-2016

Comité Cantonal

Président cantonal
Marcel Thürler
Route des Combes 2        
1628 Vuadens         
026 912 67 32
079 402 37 75
marcel.thuerler@netplus.ch
Vice – Président
Irénée Braillard
Rue de la Sionge 59
1630 Bulle
026 912 52 03
079 362 74 53
irenee.braillard@websud.ch
Secrétaire / caissier
Robert Kolly
37,rue des Racettes
1213 Onex
022 792 19 60
robert.kolly@hispeed.ch
Membre
Gérard Genoud
Chemin de la Rocasse 12
1618 Châtel-St-Denis 
021 948 83 08
079 325 42 76
jacqueline.genoud@icloud.com
Membre
Gérald Carrel
Rte de la Pisciculture 12C
1700 Fribourg
026 424 41 91
079 747 20 59
carrel48@bluewin.ch
Membre
Rose-Marie L’Home
Rte de Lentigny 4
1741 Cottens
079 594 56 52
 rose-marie.lhomme@bluewin.ch
Membre
Noëlla Perler
 Route des Maçons 4
1763 Granges-Paccot
026 466 33 20
079 733 51 08
nperler43@gmail.com

 

Mêchâdzo dou Préjidan

Galé j’èmi patêjan fribordzê, léchidè mè vo j’adrèhyi kotyè mo ou non dou komité kantonal.

La linvoua dou kà, la linvoua ke no rathinbyè, la linvoua ke no rèliyè a nouthrè j’anhyan, a nouthron ichtoire, l’è la linvoua têlamin in akouâ avui nouthron inverenèmin è a nouthron vèku, le patê chè tràvèrè a l’anà din nouthrè j’athinbyâlyè è rètràvè avui lè j’amikalè.

La linvoua cholidamin èchprimâye achebin, ma dèvan to la linvoua ke la fathenâ ouna kotse, di pèrchenalitâ, on karaktéro.

In patê, la fâcha breyè, le rire fujè è chuto le chintimin d’apartinyinthe ch’animè, è l’agrèâby’achintya d’ithre dè mèche dèvin talamin yôta, ke dre on mo in patê provokè chebetamin le raproutsèmin è l’inprèchyon d’ithre di mimo. Linvoua dè l’èmochyon, le patê formè on lin d’amihyâ ke léchè nyon indiferin, lè po chin ke lè inportan d’organijâ di rinkontrè è di j’athinbyâyè.

Dè chi fè, la tsèvanthe di patêjan dou dzoua d’ora ch’arithè pâ rintyè a vivre le patê, ma i ch’èthin chuto a la dèfincha è a la tsèvanthe de la pyathe dou patê din l’inverenâdzo di chavê kontanporin, puchke la chochyètâ modêrna tin a la mondialijachyion è a èfahyi lè partikularitâ.

No dêvin ithre fyê dè nouthron patê, è no dêvin to fére po kontinuâ a le fére vivre.

I tinyo a rèmarhyâ tsôdamin, la chochiyètâ kantonale di patêjan fribordzê, d’avê prê la déchijyon d’èditâ on dikchenéro franché – patê avui pâ min dè 40.000 mo patê, lichtâ, èkri korèktamin è klachi din l’ouâdre ke dêvon.

Ha rèalijachyon, n’in chu chure, cherè ouna mèrvèye dè la kulture, è ouna pêra ke va figurâ a l’èdifitho dou mantin dè nouthron èretâdzo.

A l’aproutse dè la fitha intrè-nahyion di patê 2013 a Bulo, i invito totè lè j’amikalè patêjannè, ti lè patêjan fribordzê, a kontribuâ a la ravuchête dè ha manifèchtachyon.

L’è grâthe a l’éfouâ, la dichponibilitâ, l’ingadzèmin, è la kolaborachyon ke no j’achurèrin la ravuchête dè la fitha di patê.

No volin pâ no léchi épouiri pè di rèproudzo chin fondèmin, ke volon no dèchtabilijâ è no dèchodâ , pêchke no travayin ti a la mima tâtse : dèvejâ è fére dèvejâ ha mèrvèyeuje linvoua, le patê dè nouthrè j’anhyan. Ke ha hyanma ke no j’animè totè è ti, pêrmètè dè fére avanhyi nouthrè travô, rèkrutâ di novi minbro po nouthron patê, è oubyâ hou rèproudzo indjuchtifiyâ.

Nouthron andon, nouthrè tradihyon, nouthrè kothemè, nouthron folklore è la kulture dè nouthron patê van no pèrmètre dè rapidamin ètofâ lè kritikè di dègrelandèri.

Avu mon amihyâ

Vouthron Prèjidan

Marcel Thürler

Message du Président

Biens chers patoisants fribourgeois, permettez moi de vous adresser quelques mots au nom du comité cantonal.

La langue du cœur, langue qui nous réunit, langue qui nous relie à nos ancêtres, à notre histoire et langue tellement adéquate à notre environnement et à notre vécu, le patois se trouvera toujours à l’honneur dans le cadre de nos assemblées et retrouvailles avec les amicales.

Langue fortement expressive certes, mais avant tout, langue ayant modelé une région, des personnalités, un caractère.

En patois, l’humour brille, le rire fuse et surtout le sentiment d’appartenance s’anime, l’agréable connivence devient si forte que dire un mot en patois suscite instantanément le rapprochement et l’impression (d’ithre di mimo.) Langue de l’émotion, le patois instaure un lien affectif ne laissant personne indifférent, c’est pourquoi il est devenu essentiel d’organiser des rencontres et assemblées.

De ce fait, le programme des patoisants d’aujourd’hui ne se résume plus à vivre le patois, mais il s’étend surtout à la défense et à la promotion de la place du patois dans la configuration des savoirs contemporains, puisque la société moderne tend à la globalisation et à l’effacement des particularités.

Nous devons êtres fiers de notre patois, et nous devons tout faire pour continuer à le faire vivre. Je tiens à remercier chaleureusement la société cantonale des patoisants fribourgeois d’avoir pris la décision d’éditer un dictionnaire français-patois avec pas moins de 40.000 mots patois répertoriés, orthographiés correctement et classés par ordre alphabétique.

Cette réalisation, j’en suis convaincu sera un joyau culturel et une pierre qui figurera à l’édifice du maintien de notre patrimoine.

Une application du dictionnaire est disponible sur IPhone, Ipad et Android

 

dictionnaire

Maintenant vous pouvez le télécharger l’application sur Apple Store en mettant « dictionnaire patois »

et ainsi que sur Android

Ne nous laissons pas intimider par des reproches infondés tendant à nous déstabiliser, car nous travaillons tous dans le même but soit : parler et faire parler cette merveilleuse langue de nos ancêtres qu’est le patois. Que cette flamme qui nous anime toutes et tous, permette de faire avancer nos travaux et recruter de nouveaux adeptes à notre patois et oublier ces reproches injustifiés.

Notre enthousiasme, nos traditions, nos coutumes, notre folklore et la culture de notre patois permettront de rapidement étouffer les critiques de détracteurs.

Bien amicalement.

Votre Président

Marcel Thürler